Formulaire de contact
Votre demande a bien été envoyée.
Veuillez saisir votre nom
Merci de saisir une adresse e-mail
Le format de l’e-mail est incorrect
Veuillez saisir le nom de votre société
Veuillez saisir un message

Cas d’Usage : la détection de MIG 29 sur l’aéroport d’Al Jufra

← Toutes les ressources
Use cases
Cas d’Usage : la détection de MIG 29 sur l’aéroport d’Al Jufra

Le 18 mai 2020, une frégate alliée évoluant dans le canal de Syrie détecte deux MIG-29 au décollage de la base militaire de Lattaquié en Syrie, contrôlée par les Russes.

Depuis la chute du colonel Kadhafi en 2011, le pays est en proie au chaos. Deux pouvoirs se font face : le Gouvernement d’Union Nationale (GUN) de Fayez al-Sarraj (soutenu par la Turquie et le Qatar, et reconnu par l’ONU) et le maréchal Haftar, à la tête de l’Armée Nationale Lybienne (ANL) qui conteste le pouvoir et mène une guerre (soutenue notamment par la Russie). La France suit de près l’évolution de ce conflit. 

Dans ce contexte, comment l’intelligence artificielle peut-elle aider les décisionnaires dans l’analyse de la situation ?

Au passage des deux MIG, l’Etat major de notre force navale est immédiatement prévenu et les autorités politiques françaises donnent l’ordre de les localiser. Les équipes du Renseignement prennent alors le relais et enclenchent le processus de renseignement.

Pour les aider, elles disposent de l’outil “multi-sources” Preligens qui, grâce à l’intelligence artificielle, agrège des données (commerciales et de sources ouvertes) de multiples capteurs (images satellites, données de transpondeur aérien ou de bateaux, imageries infra-rouge, réseaux sociaux, etc. ) et prévient les analystes en cas de changement de situation sur un théâtre d’opérations. 

L’outil va leur permettre de consulter différents flux pour retrouver les MIG 29

Ils commencent par les images très haute résolution disponibles sur Lattaquié, base d’où les avions auraient décollé. Grâce aux algorithmes d’IA, les MIG 29 sont localisés sur la base et les agents peuvent constater par ailleurs que les avions y ont été repeints aux couleurs de l’armée du Général Haftar. En consultant des flux Twitter relatifs au MIG 29 autour de la date du 18 mai, ils apprennent que ces avions auraient atterri sur l’aéroport d’Al Jufra, ce que les agents vont ensuite chercher à confirmer.

Night light

Ils vont alors consulter un autre flux image appelé “Night Light” et constater une activité nocturne sur l’aéroport d’Al Jufra dans la nuit du 18 au 19 mai. Aucune activité n’est détectée avant cette date.

Al Jufra

Il ne reste donc plus qu’aux agents à essayer de repérer la trace de ces MIG sur l’aéroport d’Al Jufra en date du 19 mai 2020. Grâce aux algorithmes de détection d’objet sur image satellite, ils parviennent à repérer un MIG 29 tracté sur la piste.

L’information est donc à ce stade parfaitement qualifiée et l’Etat major en mesure de prendre les décisions qui s’imposent, comme de réorienter ou non ses capteurs souverains.